Le syndicat CGT des postiers et services postaux de Paris

509/509
100/509
31/509
137/509
178/509
113/509
82/509
71/509
37/509
29/509
94/509

La Poste : Un accord logement à faire respecter, des aides à revaloriser !

Publié le 15 janvier 2024   dans   Actualités  

La CGT a signé tous les accords logements. Le principe du premier accord était d’aller au-delà de ce qu’il revient à un employeur d’appliquer en matière du logement des salariés. C’est ainsi qu’il porte engagement de La Poste de réserver, sur un fonds alloué spécifiquement, des logements sociaux. Un autre point de l’accord porte sur des aides financières au personnel débutant, qu’il soit dans un logement social, chez un bailleur privé ou même dans l’accession à la propriété.

Ces aides font l’objet de révisions de leurs montants dans chaque nouvel accord. Le dernier prenant fin en 2022 et comme la mise en place de CSE était annoncée, il était convenu de faire un avenant. La Poste acceptait de revaloriser les aides au vu des augmentations de loyer prévues en 2023.
Or la CGT a remarqué que cet avenant n’a pas été appliqué !
Lors d’une réunion sur le logement, La Poste a reconnu ne pas l’avoir mis en œuvre.
A la demande de la CGT, La Poste accepte de verser le rattrapage pour les postiers concernés.
Pour 2024, les loyers vont augmenter de 3,5 % (plafond fixé par le gouvernement), les aides versées par la CAF seront revalorisées de 3,7 %.
La Poste étant obligée de proposer un nouvel avenant, la CGT a donc demandé de revaloriser en conséquence les aides sur la base de 3,7 %.
La Poste a les moyens d’augmenter nos rémunérations et en particulier les aides logement pour le personnel débutant.
Modèle de requête pour rétablir vos droits.

A transmettre à votre Direction et au syndicat par courrier recommandé avec accusé de réception ou mail avec avis de réception.

Haut de page | Plan du site | Aide | À propos du site