Le syndicat CGT des postiers et services postaux de Paris

450/450
100/450
30/450
131/450
139/450
113/450
82/450
68/450
24/450
32/450
29/450
94/450

Faites valoir vos droits, ne restez pas isolés, rejoignez la CGT !

Publié le 9 octobre 2020   dans   Actualités  

Contre la crise et les attaques patronales, adoptez le meilleur des gestes barrières, syndiquez-vous et rejoignez la CGT. Vous syndiquer vous ouvre des droits : droits de participer à la vie du syndicat et de décider, droits à la formation tout au long de la vie, droits à l’information pour avoir un autre "son de cloche" que le discours dominant et patronal. Le montant de la cotisation n’est pas un obstacle puisque 66% des cotisations sont déductibles des impôts. En effet, les syndicats, comme les associations sont reconnus d’utilité publique. Alors dans cette période difficile, n’hésitez plus, organisez-vous collectivement avec la CGT, ensemble on est toujours plus forts que tout seul !

Être syndiqué-e à la CGT ouvre des droits

Droit de participer et de décider

La CGT fait le choix de la démocratie. Elle décide de ses orientations avec les syndiqués. Ses adhérents sont regroupés dans des syndicats qui sont les organisations de bases de la CGT.

Être citoyen dans le syndicat est au cœur de la vie syndicale : donner son opinion, débattre et participer à la prise de décision, s’impliquer dans la vie syndicale, y exercer des responsabilités si on le souhaite.

Droit de se former

La formation syndicale est un droit pour tous les salariés et les privés d’emploi, qu’ils soient syndiqués ou non, sous réserve que la formation soit dispensée par une organisation syndicale représentative.

Chaque salarié a le droit de s’absenter 12 jours par an en formation syndicale. Toutefois le total des jours d’absence annuel dans une entreprise est limité (par exemple : 36 jours pour 50 salariés et 60 jours pour 100 salariés). La CGT revendique l’augmentation de ces droits.

Les modalités sont similaires dans les secteurs public et privé, même si elles se réfèrent à des bases législatives différentes (Code du travail pour le secteur privé, statuts pour les fonctionnaires ou les entreprises publiques).

La différence porte sur la couverture salariale de l’absence : il n’y a pas de perte de salaire dans le secteur public. Pour le privé, sauf en cas d’accord d’entreprise, la compensation est souvent très faible. La CGT revendique la prise en charge intégrale des salaires pour tous.

La CGT ambitionne la participation de tous les syndiqués à la formation syndicale dès leur adhésion.

La CGT propose plusieurs types et niveaux de formation, de caractère général ou spécifique, ouverts à tous les syndiqués, qu’ils aient ou non des responsabilités syndicales.

Pourquoi une cotisation syndicale ?

La cotisation syndicale versée régulièrement par le syndiqué matérialise son appartenance à la CGT et constitue un élément vital au financement de l’activité de toute la CGT, du syndicat qui mène l’action à l’entreprise jusqu’à la Confédération. Elle garantit son indépendance à l’égard du patronat et des pouvoirs publics.

De combien ?

La cotisation fixée statutairement à 1 % du salaire net est un principe d’égalité. Chaque adhérent cotise proportionnellement à ses revenus.

Pour une gestion pratique et régulière, la CGT, ses organisations pratiquent et encouragent le prélèvement automatique des cotisations syndicales.

Haut de page | Plan du site | Aide | À propos du site